Un parc photovoltaïque en forêt de Machecoul

La Ville de Machecoul-Saint-Même entreprend actuellement de nombreuses démarches pour promouvoir les énergies renouvelables, à commencer par la mise en service d’un parc photovoltaïque.

Autrefois centre d’enfouissement technique, le site des Six-pièces en forêt de Machecoul (44) à cesser d’accueillir les 15 000 tonnes de déchets annuels de quatre communautés de communes. Il est désormais reconverti en parc photovoltaïque public, le plus grand de Loire-Atlantique.

Pour financer l’entretien de ce site - obligatoire durant 30 ans - et pour le réhabiliter, Alain de la Garanderie, alors président du syndicat mixte des Six-Pièces, avait porté ce projet d’énergie solaire. En 2013, le projet était en bonne voie. Il n’a finalement pas fait l’unanimité.

Jean-Claude Brisson, actuel président du Syndicat mixte, propose d’associer le Syndicat départemental d’énergie de Loire-Atlantique (Sydela) en qualité d’actionnaire majoritaire (51 %) et chacune des quatre communautés de communes à part égale : 12 %.

Le parc est installé sur neuf hectares, et comprend 8 176 solaires installés sur 511 tables inclinées. En terme de puissance, cela représente 3,56 mégawatts, pour un objectif de production de 4 500 mégawatts heure/an, ce qui équivaut à 2700 à 3000 foyers alimentés (hors chauffage).

Coût d’investissement global : 3, 9 millions € HT.

Coût d’exploitation sur 20 ans : 1,4 millions € HT

Temps de retour sur fond propre (opération bénéfique) estimé à 10 ans.

Le parc photovoltaïque de Machecoul-Saint-Même devrait être inauguré au printemps 2019.

Photo : © Le Courrier du Pays de Retz